mardi 4 septembre 2012

Marc Le Fur, député à la mémoire sélective

"À l'initiative du groupe de l'opposition dont je fais partie, le Conseil général des Côtes d'Armor a adopté le vœu ci-dessous à l'unanimité. Conseil général des Côtes d'Armor Session plénière du Lundi 3 septembre 2012 VŒU RELATIF AU MAINTIEN DES SOUS-PREFECTURES" écrit Marc Le Fur dans son blog, aujourd'hui.

On en pense ce qu'on veut...

"Les Sous-préfectures sont un lien nécessaire entre les élus locaux et l'administration centrale de l'Etat." Rappelons à Monsieur Le Fur qu'il était partisan de la Réforme Territoriale de Nicolas Sarkozy, visant principalement à supprimer les Conseillers Généraux et donc le nombre d'élus locaux... Alors le lien nécessaire, hein !

Et surtout, notre Député était un chaud partisan de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), politique de baisse généralisée des moyens de l'Etat pratiquée par le Président Sarkozy...

Nous apprenons aujourd'hui, avec un certain étonnement amusé, que le député Le Fur a magistralement retourné sa veste en soutenant le maintien des postes et les services qu'il voulait supprimer hier. La majorité de gauche du Conseil Général n'avait, de toute façon, aucune intention de demander leur suppression...

A ce rythme, d'ici peu, nous apprendrons que Marc Le Fur a voté pour François Hollande aux dernières élections présidentielles !

9 commentaires:

  1. Il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis... à moins qu'il ne cumule les deux: la connerie et le changement d'avis. Maintenant le Changement hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Restons aimables. Pas d'insulte envers les élus ! Merci !

      Supprimer
    2. Attention, je ne l'insulte pas, j'émets une hypothèse, insultante certes, mais hypothèse tout de même

      Supprimer
    3. Ouf aussi ! Nous allons parler de Le Fur pendant cinq ans sur ce blog. On peut difficilement tolérer certains trucs...

      Supprimer
  2. Il avait même, mais promesse en l'air, demandé lors de sa première élection en tant que député à ce que Loudéac redevienne sous-préfecture. Lui qui l'a été en 1983 et 1984 avait peut être un de ses amis à placer ?

    RépondreSupprimer